Les outils de notre filière
 

Mutuelle
 

Le Code Mutuel de Bonnes Pratiques en élevage caprin

Avec le Code Mutuel de Bonnes Pratiques en élevage caprin (CMBPEC),
la filière caprine s'est dotée d'un outil destiné à faire la preuve du professionnalisme des éleveurs. A partir d'avril 2015, le Code évolue. 

Le guide des bonnes pratiques d’hygiène en production fermière

Le contexte réglementaire
Les producteurs fermiers sont soumis depuis plusieurs années à l'application des directives européennes sur l'hygiène et les produits laitiers (directives 93/43 et 92/46). Ces textes réglementaires répondent à la logique dite de la "nouvelle approche".

ANICAP

L’ANICAP, une interprofession au service de la filière caprine française

 

 

STRUCTURE ET ORGANISATION

 

L’ANICAP est une association de type loi 1901. Elle représente la totalité du secteur lait de chèvre en France. Reconnue par les Pouvoirs Publics depuis le 25 août 1998, elle est composée de représentants nommés parmi les trois collèges qui la constituent :

  • le collège Production laitière caprine qui est composé d'éleveurs représentant la Fédération Nationale des Eleveurs de Chèvres (FNEC), la Confédération Paysanne et la Coordination Rurale ;
  • le collège Coopératives laitières qui est composé de représentants de Coop de France Métiers du lait ;
  • et le collège Industries Laitières qui est composé de représentants de la Fédération Nationale des Industries Laitières (FNIL).

 

Ces représentants se réunissent en Conseil d’Administration en moyenne quatre fois par an et en Assemblée Générale une fois par an. Toutes les décisions sont prises à l’unanimité, chaque collège disposant d’une voix. Certaines décisions peuvent faire l’objet d’accords interprofessionnels. Afin d’assurer la juste application de ces accords, l’ANICAP peut en demander l’extension par les pouvoirs publics : après examen du contenu de l’accord concerné, l’Etat intervient par voie d’arrêté pour rendre son application obligatoire.

La présidence de l’ANICAP est tournante, c’est-à-dire que tous les trois ans, elle revient à l’un des trois collèges.

 

L'ANICAP est relayée sur le terrain par des Comités Régionaux situés dans les principales zones de production de lait de chèvre :

  • le BRILAC pour la zone Charentes-Poitou et Pays de la Loire;
  • CILAISUD Caprin pour la zone Sud-Ouest et Languedoc-Roussillon;
  • le CRIEL Centre pour la zone Centre-Val de Loire;
  • le CRIEL Sud-Est pour la zone Rhône-Alpes et PACA



    MODE DE FINANCEMENT DE L'ANICAP


    Afin de réaliser ses missions, l’ANICAP dispose de CVO ou cotisations volontaires obligatoires (volontaires car décidées par les représentants de la filière, et obligatoires car rendues obligatoires par les pouvoirs publics) qui sont prélevées sur chaque litre de lait de chèvre produit et transformé en France. Le montant du prélèvement est fixé par accord interprofessionnel.

    Le dernier accord en date du 15 juin 2015 fixe le montant de la cotisation interprofessionnelle à 4 Euros pour 1 000 litres de lait de chèvre collectés ou transformés à la ferme, à compter du 1er janvier 2016.

    La part du producteur collecté est de 3,50 Euros pour 1 000 litres, celle du transformateur/collecteur de 0,50 Euros pour 1 000 litres.

    La part du producteur fermier, qui a la double fonction de producteur de lait et de fromager, est de 4 Euros pour 1 000 litres.



    ACTIVITES DE L’ANICAP
     
    L’ANICAP mène des actions qui concernent l’ensemble des acteurs de la filière, qu’ils soient producteurs fermiers, producteurs livreurs, transformateurs privés ou transformateurs coopératifs.

    En 2016, elles ont été consacrées : :

    • à la promotion collective des fromages de chèvre en France et à l’export. Les programmes de promotion menés bénéficient à tous les fromages de chèvre, fermiers ou laitiers, disponibles sur ces marchés et ont pour objectif de favoriser leur consommation.
      Autres actions de promotion : la tenue d’un stand au Salon de l’Agriculture et la diffusion de brochures pédagogiques pour les publics scolaires.
    • au financement d’actions visant au développement de la filière : Code Mutuel de Bonnes Pratiques d’élevage, soutien de travaux en matière de suivi de la règlementation, appui à la recherche (Actalia) et à la génétique (Capgènes), abonnement à des panels de consommateurs afin d’obtenir des données sur les marchés des fromages de chèvre, diffusion du GBPH européen, Plan Cellules (Idele), travaux relatifs aux STEC...
    • aux interprofessions caprines régionales ou comités régionaux (Brilac, Cilaisud caprin, Commission caprine du Criel Centre et Commission caprine du Criel Sud-Est), afin de leur permettre de mener des actions plus spécifiques à leur bassin de production.




      Outre ces actions, l’ANICAP constitue un lieu d’échanges sur la conjoncture caprine.