Un plan nationnal est des declinaisons regionnales

Bien vivre du lait de chèvre


Une démarche conçue en collaboration étroite avec les interprofessions régionales, comme un socle national, déclinable dans chacune des grandes régions caprines. 

Elle est le fruit d'une large concertation entre les différents acteurs de la filière et bénéficie du soutien de FranceAgriMer.

 
Bien vivre du lait de chèvre en régions

L’action des structures régionales est complémentaire au dispositif national et indispensable pour :
- contribuer à la diffusion, à l’adaptation et à l’accompagnement sur le terrain des outils créés au niveau national,
- créer des outils complémentaires répondant aux besoins spécifiques de chaque filière régionale.

Contact
Accueil>Le projet>Objectifs 

Objectif

Bien vivre du lait de chèvre, c’est quoi ?


Il s’agit d’un plan d’action mis en place par l’ANICAP, l’interprofession caprine nationale, qui vise à favoriser, grâce à des actions nationales et régionales, le maintien d’une production de lait de chèvre sur le territoire français.

 

Pourquoi mettre en place Bien vivre du lait de chèvre ?


Pour couvrir les besoins du marché en lait de chèvre, au moins à hauteur de 85 %, par une production ancrée sur notre territoire, il est devenu urgent de dynamiser la filière caprine en favorisant les installations et la pérennisation des ateliers caprins existants.
En effet, s’il est essentiel d’assurer la relève d’une génération de producteurs, il est tout aussi important d’assurer aux producteurs en place un bon revenu et un métier vivable et pérenne.
L’ANICAP a décidé en 2008 de mettre en place et de coordonner un vaste plan d’action national, en collaboration avec de nombreux partenaires, afin de construire et de diffuser des outils pratiques permettant de pérenniser la production française de lait de chèvre.

 

Qui est concerné par Bien vivre du lait de chèvre ?


Ce plan d’action concerne :

 

- les éleveurs de chèvres :

  • les candidats à l’installation

    Le remplacement des éleveurs qui partent à la retraite est indispensable pour maintenir la production. Il est donc très important de fournir aux candidats à l’installation une vision réaliste du métier d’éleveur, et un accompagnement technique spécifique, adapté à la phase d’installation.

  •  les éleveurs en activité  

    Afin de pérenniser la production existante, et d'aider les producteurs en place à mieux vivre de leur activité, il est essentiel de leur fournir des outils pour améliorer leur efficacité technico-économique, et faire en sorte que leurs exploitations soient viables économiquement, et vivables en termes de temps de travail.

  • les futurs cédants

    Lorsqu’un éleveur arrive en fin de carrière, la transmission de son exploitation est un enjeu fort pour lui-même (pour réaliser une partie de son capital), et pour l’ensemble de la filière. Des conseils et un accompagnement spécifique sont nécessaires pour réussir cette étape.


- les « accompagnateurs » des éleveurs et futurs éleveurs :

  • les techniciens caprins

    Qu’ils soient employés par les chambres d’agriculture, les laiteries, les contrôles laitiers, les fournisseurs d’aliment ou d’autres organismes, les techniciens qui réalisent du conseil en élevage caprin sont les interlocuteurs directs des éleveurs, et les premiers relais d’information technique. Leur rôle est déterminant dans la transmission des informations, et dans l’accompagnement des exploitations.

  • les formateurs

    Les formateurs spécialisés en formation caprine trouveront sur ce site une rubrique qui leur est dédiée, avec des informations sur la filière, et des outils pédagogiques.


- Concrètement, en quoi consiste Bien vivre du lait de chèvre ?


Pour répondre à ces objectifs ambitieux, le plan Bien vivre du lait de chèvre s’articule autour de trois axes.

1Améliorer la rentabilité des exploitations caprines

L’appui technique en filière caprine est réalisé par des techniciens de structures très diverses (chambres d’agricultures, contrôles laitiers, laiteries, fournisseurs d’aliment, etc…), et leurs conseils sont parfois différents, faute de références techniques communes.
L’objectif de cette action est d’harmoniser et de mettre en cohérence les conseils techniques dans la filière.

2Favoriser l’installation et la transmission, et améliorer la formation

Il s’agit ici d’inciter les régions et les départements à mettre en place des démarches afin de favoriser l’installation et la transmission des exploitations caprines. Pour cela, des échanges seront établis entre les départements qui ont déjà mis en place des actions, et ceux qui l’envisagent, de manière à faciliter le transfert d’expérience.
Sur le volet de la formation, il s'agit de resserrer les liens entre les organismes de formation et les professionnels de la filière, pour adapter au mieux le contenu des formations aux réalités de la production.

3Communiquer

Afin de donner envie aux candidats à l'installation en élevage de se lancer dans la production caprine, les acteurs de la filière ont décidé de mettre en place une communication positive et réaliste sur le métier d’éleveur de chèvres.

Les outils :


- Trois grilles de diagnostic (l'une pour les éleveurs en place, l'une pour les jeunes installés et une dernière pour les futurs cédants) servant de référence commune pour évaluer les points forts et les points faibles d’une exploitation caprine,
- La diffusion des outils techniques déjà existants, afin d'aider les éleveurs techniquement, après avoir repéré les points faibles de leur exploitation,
- Des fiches techniques  complémentaires, pour conseiller les éleveurs sur les points sur lesquels il n’existe pas de référentiel à l’heure actuelle.

Les outils (à venir prochainement) :

- Une « boîte à initiatives » en ligne sur ce site, répertoriant les initiatives régionales et départementales en faveur de l’installation, de la transmission, et/ou de l’accompagnement des producteurs, ainsi que des conseils pour les structures qui voudraient mettre en place une action similaire,
- Une actualisation du « guide pour une installation réussie en élevage caprin", et un complément concernant la transmission, à l'attention des futurs repreneurs comme à celle des futurs cédants,
- Le programme d’une journée d’information sur la filière caprine, qui pourra être proposé à tous les établissements d’enseignement agricole par les interprofessions régionales à partir du printemps 2009.

 

Les outils :

- A venir : une brochure d’information sur le métier d’éleveur de chèvres, à destination des candidats à l’installation,
- Le présent site internet, qui permet de mettre à disposition de tous les éleveurs, de tous les techniciens et de tous les formateurs, l’ensemble des outils mis en place dans le cadre du plan.