Les laiteries-fromageries

Depuis 10-15 ans, on assiste à un phénomène de concentration des entreprises, par regroupement, achats, prise de participation. Les structures ainsi créées sont de taille importante et ont un poids prépondérant dans la collecte nationale. Ainsi, 5 groupes seulement réalisent plus de 80 % de la collecte nationale.

En parallèle à ces mouvements, des petites structures se développent également. Spécialisées en production caprine, elles sont parfois le résultat de l'évolution d'un atelier fermier qui grandit et change de statut pour collecter d'autres producteurs. Ces structures ont une stratégie commerciale centrée sur des produits de qualité, reconnus souvent par un signe officiel de qualité.

La localisation des entreprises est très hétérogène, certaines zones sont ainsi totalement dépourvues de collecte laitière et une installation ne peut donc s'y envisager qu'en production fermière.

La répartition de la collecte de lait de chèvre par les laiteries en 2013 était la suivante :

 

  • Poitou-Charentes et Pays de la Loire : 70 %
  • Centre 9 %
  • Aquitaine et Midi-Pyrénées 9 %
  • Sud-Est (Rhône-Alpes, PACA, Languedoc-Roussillon) 9 %

 

30 groupes laitiers ou entreprises assurent 96 % de la collecte et la transformation du lait de chèvre.

 

Litrages collectés

Nombre de groupes/entreprises

Collecte totale

% de la collecte nationale

Plus de 20 millions de litres

5 groupes

325,5 millions de litres

75 %

De 10 à 20 millions de litres

2 groupes

29 millions de litres

7 %

De 1 à 10 millions de litres

25 entreprises

66,7 millions de litres

15 %

Moins de 1 million de litres

34 entreprises

14 millions de litres

3 %